Conseils

[Conseils][bleft]

Actualité

[Actualité][bsummary]

Questions

[Questions][grids]

Alimentation

[Alimentation][twocolumns]

La dermatite auto-immune : Causes, symptômes et traitements



La dermatite auto-immune est une irritation de la peau associée à un dysfonctionnement immunitaire. Chez les personnes atteintes de cette affection, la peau présente des éruptions cutanées, des cloques, des papules , des plaques de sécheresse et d'autres problèmes, du fait que le système immunitaire identifie à tort un élément nocif de la peau et commence à l'attaquer. Il existe différentes formes et les patients atteints de cette maladie doivent généralement être soigneusement évalués afin de déterminer la raison pour laquelle leur peau réagit et de développer un plan de traitement approprié pour la gestion de l'irritation de la peau. Habituellement, un spécialiste en immunité est impliqué dans le diagnostic et le traitement.

Cette affection peut survenir à tout âge et peut être associée à une maladie et à des événements de la vie, ou non, selon le patient. Les personnes atteintes de maladies auto-immunes développent parfois une dermatite en association avec leurs conditions sous-jacentes. La dermatite auto-immune peut être un signe qu'une condition s'aggrave ou ne répond pas au traitement. Il peut commencer n'importe où sur le corps et peut se propager dans le temps. Les patients se plaignent souvent de démangeaisons et de douleurs autour du foyer de l'épidémie. L' inflammation peut également rendre la peau chaude et sèche.


Dans d'autres cas, la dermatite auto-immune apparaît indépendamment, sans antécédents de problèmes auto-immuns. Les gens peuvent la développer en réponse à des allergies, le corps réagissant à des allergènes présents dans ou autour de la peau, ou de manière autonome. De plus, certaines femmes font l'expérience d'une version rare appelée dermatite auto-immune à la progestérone , caractérisée par des flambées cutanées à différentes phases du cycle menstruel, en réponse à la modification des niveaux d' hormones dans le corps.

Des médicaments immunosuppresseurs et anti-inflammatoires peuvent être pris pour traiter la dermatite auto-immune. Pendant une épidémie, des crèmes apaisantes peuvent être appliquées pour garder la peau hydratée et aussi saine que possible. Les médicaments peuvent aider à réduire l'intensité des éclosions et à les rendre moins courants. La prise de ces médicaments à long terme peut exposer les gens à d'autres risques, tels qu'un temps de guérison plus lent et un risque accru d'infection, car l'organisme ne peut pas réagir aussi rapidement aux organismes nuisibles.

La dermatite auto-immune non traitée peut causer de graves problèmes au patient. Au fil du temps, la peau peut subir des modifications permanentes, un épaississement et une rugosité en réponse à l'inflammation prolongée. En outre, il peut craquer et peler, créant une plaie ouverte. Cette plaie peut permettre à des organismes infectieux de pénétrer dans l'organisme et provoquer une infection. Les zones d'épidémie doivent être maintenues propres et sèches et il est important de traiter les épidémies de dermatite lorsqu'elles se produisent afin de prévenir les complications associées à une irritation cutanée non traitée.

Références

https://www.medscape.com/viewarticle/712365
https://www.healio.com/dermatology/dermatitis/
https://atopicdermatitis.net/clinical/autoimmune-disease-research/
https://rarediseases.info.nih.gov/diseases/9139/autoimmune-progesterone-dermatitis

Aucun commentaire: